Assemblée générale et conférence : 180 nuits sous tente

La date pour l’Assemblée générale ordinaire 2019 a été fixée au 9 octobre prochain, à 19h15 à l’Hôtel de ville de Baulmes.

Une convocation écrite va être tout prochainement envoyée aux membres. Vous pouvez déjà réserver la date et prendre connaissance de l’ordre du jour de l’AG ainsi que du compte-rendu de l’AG précédente, celle du 14 septembre 2018.

Lors de cette soirée, nous aurons l’occasion de partager les résultats de la séance participative du 24 juin dernier.

À 20h15, après l’Assemblée générale, nous proposons à toutes et tous une conférence intitulée « 180 nuits sous tente; une épopée de 18 mois à vélo », de Jonas Mayor et Emmanuelle Nater (membres de Baulmes Demain et habitant·e·s de Baulmes) :

Plus d’une année et demie de voyage à vélo en Europe et en Asie et quelque 180 nuits sous tente. Ce bout de toile est, pour les nomades à vélo, à la fois un cocon, un refuge, une protection contre les regards, contre le froid ou les moustiques. Et chaque soir, c’est la même histoire : où poser l’abri ?

Emmanuelle et Jonas nous lisent des bribes savoureuses de leur journal de bord où il est question… de bivouac. Un petit film rythme agréablement leur présentation.

L’AG est réservée aux membres de l’association.

La conférence est ouverte à toutes et tous (chapeau à la sortie).

La soirée se terminera par un apéritif convivial !

Venez nombreux et nombreuses !

Marche pour le climat à Vuiteboeuf le samedi 31 août !

Nous relayons ici un message qui nous est parvenu par notre réseau.

Depuis six mois ont lieu des manifestations et des marches pour le climat dans les grandes villes de Suisse. Pour montrer que la crise climatique nous concerne toutes et tous et que les gens des campagnes sont eux aussi impliqués, le samedi 31 août, c’est dans les villages que les marches seront organisées.

L’idée n’est pas de créer des événements de grande envergure, mais simplement de faire acte de présence, dans une ambiance joyeuse et engagée !

Vous êtes donc toutes et tous cordialement convié-es à la marche de Vuiteboeuf, qui partira à 10h de la place de jeu de Vuiteboeuf, et en cortège nous nous rendrons à La Charbonnière de Baulmes où nous retrouverons ceux qui veulent nous y rejoindre depuis Baulmes (ou d’ailleurs), à 11h30.

Là aura lieu un petit apéro canadien, ce serait super de prendre de quoi grignoter/siroter pour partager! (Pour éviter des déchets inutiles, pensez à prendre de la vaisselle réutilisable, qu’on soit cohérents au max!). Et si le cœur vous dit de préparer un petit mot, n’hésitez pas à me contacter pour qu’on puisse organiser tout ça au mieux et que cette promenade tous ensemble soit belle et joyeuse !

Pour préparer des pancartes, rdv à 9h à la place de jeu, il y aura du matériel sur place mais vous pouvez prendre ce qu’il vous semble bon, ou venez déjà équipé-es de quoi appuyer par des mots et des dessins notre petite promenade militante !

Quelques photos seront prises afin de médiatiser l’événement et soutenir le mouvement de la grève du climat.

Pour plus de participation !

Le 24 juin dernier a eu lieu un événement Baulmes Demain un peu particulier. Il s’agissait de se réunir pour discuter d’une possible évolution du fonctionnement de l’association.

Traditionnellement, les associations sont composées de membres et d’un comité, élu par l’Assemblée générale. Le comité se charge généralement de la gestion administrative de l’association, de la planification et de l’organisation des événements au programme. Ce n’est cependant pas tout à fait le cas pour Baulmes Demain, une partie des activités étant prise en charge par des membres ne faisant pas partie du comité.

Cette particularité nous plaisait, mais les structures classiques et un peu rigides de l’association ne poussent pas naturellement à ce type de fonctionnement.

Comme dans ce contexte nous ne voulions pas décider seuls, nous avons convié tous les membres (et même plus largement toute personne intéressée) à cette séance participative.

Nous avons été surpris (en bien) de compter 16 participant·e·s motivé·e·s ce soir-là !

L’idée maîtresse était d’aplatir le fonctionnement de l’association en impliquant davantage les membres qui le souhaitent dans la proposition et l’organisation d’activités, en phase avec les buts de l’association.

Pour des raisons légales et institutionnelles évidentes, la structure de l’association avec le comité subsiste bien sûr. Nous proposons un fonctionnement par groupes de travail responsables et autonomes. Quelques lignes directrices :

  • Un membre peut proposer de créer un groupe de travail s’il correspond aux valeurs de l’association et s’il réunit des membres participants. Il faut au minimum une personne responsable qui interagit avec le comité. C’est elle qui donne l’impulsion et qui coordonne le groupe.
  • Les membres qui souhaitent créer un groupe de travail ou y participer sont invités à le faire savoir auprès du comité.
  • Une liste des groupes de travail est publiée sur le site avec les noms des responsables et un formulaire de contact.
  • Afin de faciliter les échanges, les adresses de courriel des personnes qui souhaitent s’impliquer dans un groupe sont partagées.
  • Le comité reste en fonction et crée trois groupes de travail dont il est responsable :
    • Gérer administrativement l’association (gestion des membres, envoi des cotis, coordination générale,…).
    • Communiquer
      • de manière institutionnelle avec la commune, le canton,…;
      • auprès des membres et à l’externe (site web, média, autres associations).
    • Organiser l’AG.
  • Des membres ne faisant pas partie du comité peuvent bien sûr rejoindre ces groupes de travail.
  • Selon les idées et propositions discutées lors de la séance du 24 juin, les groupes suivants pourraient être formés à la demande d’une personne qui serait intéressée à jouer le rôle de coordinateur·trice du groupe :
    a) Extinction de l’éclairage public au cœur de la nuit.
    b) Actions de communication et de sensibilisation vis-à-vis de la 5G.
    c) Renaturation de la Baumine.
    d) Mise en place d’un SEL à Baulmes.
    e) Action de plantation d’arbres.
    f) Partage de plantons.
  • Ainsi, un groupe de personnes qui souhaite projeter un documentaire en lien avec les buts de l’association peut tout à fait demander la création d’un groupe de travail ad hoc. Il bénéficie ensuite du soutien de l’association et de ses membres.

Ce nouveau fonctionnement sera discuté lors de l’AG qui est en cours d’organisation (probablement à la fin septembre ou début octobre). Nous nous réjouissons d’explorer ce nouveau mode de fonctionnement !

Retour sur l’écosystème de la Baumine

Le samedi 5 mai, nous sommes allés prélever des invertébrés vivant dans le lit de la Baumine afin de mesurer la qualité de l’eau. En effet, certains invertébrés étant sensibles, et pour certains très sensibles, à la qualité de l’eau, leur présence ou leur absence constitue une indication fiable quant à cette qualité.

Nous sommes d’abord allés au-dessus de Praz-Mincin, un peu en amont du pont, et nous somme ensuite descendus vers la STEP, un peu en aval du tuyau d’évacuation de la station. La situation écomorphologique de ces deux sites est extrêmement différente : en haut, le site est peu influencé par l’activité humaine (état du lit, des berges, profondeur, etc.) et donc bon. En bas, le tronçon est canalisé, droit, pratiquement sans végétation : il est écologiquement en mauvais état.

Si l’on compare à présent la qualité de l’eau elle-même, le résultat est nettement plus encourageant. En haut, l’état, comme on pouvait s’y attendre, est très bon. Nous avons notamment trouvé des larves de perles, qui sont les organismes les plus sensibles et qui disparaissent rapidement si l’eau perd en qualité. Mais il s’avère que la qualité de l’eau est bonne après la STEP. Nous avons trouvé des larves d’éphémères, qui sont également des organismes sensibles (les larves de perles sont classées « A » et les larves d’éphémères « C »).

L’étude de ces deux sites, le prélèvement et l’identification de ces invertébrés (effectuée l’après-midi même à l’Hôtel de Ville) ont été passionnants et nous remercions encore l’hydrobiologiste Laurent Decrouy pour son engagement et son enthousiasme pédagogique.

Favorisons les hérissons dans nos jardins !

Cliquez sur l’image pour l’agrandir…

Le hérisson est un animal qui tend à disparaître de nos régions pour plusieurs raisons :

  • Diminution de son habitat par l’extension humaine et l’urbanisation.
  • Pesticides.
  • Circulation routière.

C’est un animal fragile qu’il faut protéger et qui rend des services, notamment en se nourrissant d’insectes et de limaces. C’est un indicateur positif de biodiversité s’il est présent.

Une famille de quatre jeunes et une mère a été découverte dans un jardin baulméran (voir la photo ci-dessus) !

Des conseils pour les aider sont donnés dans différents sites web, comme celui de la Charte des jardins (sigle ci-dessous) ou encore l’association herissons.ch.

 

Le programme s’enrichit de deux nouvelles activités !

On croyait que la saison de Baulmes Demain touchait à sa fin, mais il n’en est rien ! Ce n’est pas une, mais bien deux nouvelles activités qui se sont ajoutées au programme déjà très intense !

Dans l’ordre, nous avons une conférence sur l’éclairage nocturne (le 20 juin) et une séance participative d’échanges (le 24 juin) pour discuter des évolutions de l’association Baulmes Demain !

Réservez les dates !